Jacques Boissinot / La Presse Canadienne Pierre Moreau.

Aujourd’hui guéri d’une méningite et d’une encéphalite, le député de Châteauguay et ministre délégué aux Finances, Pierre Moreau, reprendra ses activités dans quelques semaines, a fait savoir dimanche son cabinet.

M. Moreau avait dû quitter ses fonctions après avoir subi un malaise, en janvier dernier, le jour où il devait être assermenté comme ministre de l’Éducation. Étant absent de l’Assemblée nationale, il avait par la suite été nommé au poste de ministre délégué aux Finances.

«Bien que lors de l’hospitalisation du ministre, en février dernier, les symptômes, les signes cliniques et les tests d’imagerie médicale laissaient croire qu’il était atteint d’une néoplasie d’origine cancéreuse, des investigations plus poussées ont confirmé l’absence de cancer et permis d’établir un diagnostic d’infection multisystémique atypique très sévère», a fait savoir la docteure Maryse Turcotte, directrice des services professionnels du CHU de Québec-Université Laval, dans un communiqué de presse transmis par le cabinet du ministre.

Dans une entrevue accordée au journaliste Sébastien Bovet de Radio-Canada, le ministre révèle avoir été hospitalisé pendant plus d’un mois au printemps et avoir passé près de trois semaines alité, période au cours de laquelle il a perdu environ 40 livres. «Je n’ai plus de voix, je ne suis pas capable de me lever, pas capable de me tenir debout tellement que, quand je réussis, plusieurs semaines après, à me tenir debout, je me vois dans la glace, j’ai l’impression de sortir d’un camp de concentration», a-t-il relaté. Pierre Moreau a notamment été frappé par une méningite et et une encéphalite.

Il a aussi raconté comment s’était déroulée la journée où il a subi un malaise à l’Assemblée nationale. Il était en discussion avec le député Pierre Arcand lorsqu’il s’est senti mal. «Plus il me parle, plus mon champ de vision commence à baisser, a-t-il expliqué. [Le député et ministre de l’Environnement] David Heurtel me prend par le bras et on va s’asseoir près dans un fauteuil.»

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui est arrivé par la suite, s’est aperçu que M. Moreau n’allait pas bien. M. Barrette, le premier ministre Philippe Couillard et le secrétaire-général du gouvernement, Juan Roberto Iglesias, tous trois médecins, prennent en charge le ministre. «On se rend compte que le pouls est très faible, a soutenu M. Moreau en entrevue. Les trois médecins sont venus à la conclusion que ça prendrait une investigation additionnelle et ils ont dit: “on ne prendra pas de chance” et je suis parti en ambulance.»

Le politicien a su la semaine dernière qu’il était totalement guéri. Il pourra donc reprendre ses activités «après une convalescence de quelques semaines supplémentaires», a indiqué son cabinet. Il n’a pas été précisé s’il retournerait à un ministère en particulier.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus