Le ministre délégué aux Finances, Pierre Moreau, pourra reprendre bientôt ses activités professionnelles, a indiqué le CHU de Québec-Université Laval, dimanche.

Par voie de communiqué publié dimanche en fin d’après-midi, la directrice des services professionnels de l’établissement, Maryse Turcotte, a déclaré que M. Moreau a «reçu plusieurs traitements lors des derniers mois auxquels il a très bien réagi».

Elle a ajouté que M. Moreau «sera parfaitement en mesure de reprendre ses activités professionnelles» à la suite d’une convalescence de quelques semaines additionnelles.

Le CHU de Québec-Université Laval ne donnera aucun autre commentaire à ce sujet.

Le ministre a lui-même confirmé la nouvelle au cours d’une entrevue diffusée sur les ondes de Radio-Canada, dimanche.

En février 2016, Pierre Moreau avait dû restreindre considérablement ses activités après que ses médecins lui eurent diagnostiqué une infection multisystémique atypique très sévère.

Au cours de cette entrevue, il a assuré que «la santé va beaucoup mieux».

Il a aussi décrit le calvaire qu’il a vécu au cours des derniers mois. Le ministre a notamment raconté comment il s’était senti mal quelques minutes avant son assermentation à titre de ministre de l’Éducation au début de l’année, comment il a dû rester alité et comment il a perdu près de 20 kilos en quelques semaines.

Au sujet du diagnostic reçu, il a lancé mi-blagueur, mi-sérieux: «lorsqu’on utilise l’expression ‘sévère’, c’est pour dire que j’ai mangé une bonne raclée».

Encore très amaigri, M. Moreau a aussi indiqué à la télévision d’État qu’il participera à un brunch dans sa circonscription dans un mois et reprendra toutes ses fonctions en janvier. «Je suis allé en politique par passion, puis aujourd’hui j’ai retrouvé la santé. Je vais continuer dans ce qui me passionne», a-t-il lancé.

Il a refusé de se considérer comme «le sauveur» du gouvernement libéral en difficulté selon les sondages.

Après la victoire des libéraux aux élections de 2014, le premier ministre Philippe Couillard l’avait nommé ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. En octobre 2015, il a été muté au poste de ministre de la Sécurité publique suppléant avant de devenir ministre de l’Éducation quelques mois plus tard. C’est le député de Jean-Talon, Sébastien Proulx, qui est venu prendre sa relève.

Selon le communiqué publié en février 2016, «(les) ajustements (apportés au conseil des ministres) permettront au ministre Moreau de réduire sa charge de travail, comme le prescrit son médecin».

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus