TC Media - Archives Palais de justice de Gatineau

Le procès d’un homme de 79 ans de Val-des-Monts inculpé d’avoir mis sa propre fille enceinte à trois reprises s’ouvrira en janvier prochain au palais de justice de Gatineau.

L’accusé, qu’on ne peut nommer afin de préserver l’identité des victimes alléguées, aurait agressé sexuellement ses trois filles pendant trois décennies, soit de 1971 à 2004.

Avec l’une d’entre elles, de qui il aurait abusé pendant 32 ans, et ce, dès l’âge de 8 ans, il a eu trois enfants. Le premier est né alors que la fillette  n’avait que 13 ans.

Selon la preuve de la poursuite, le septuagénaire aurait aussi eu des relations sexuelles avec ses deux autres filles. Il se serait également livré à des attouchements sur l’une de ses trois petites-filles.

Il fait face à une quinzaine d’accusations.

Lundi, dans le cadre de travaux préparatoires en vue du procès qui se tiendra devant juge et jury, la Couronne a fait savoir qu’elle abandonnerait la moitié de la quinzaine de chefs portés au départ.

Le procès en Cour supérieure, pour lequel quatre semaines d’audience ont été réservées, pourrait connaître son dénouement plus rapidement que prévu initialement, a fait savoir l’avocat de la défense, Me Jacky-Éric Salvant.

«Ça devrait être un procès assez rapide et facile car, de notre côté, ça ne sera qu’une question de crédibilité de deux des victimes», a-t-il indiqué, soulignant avoir en main toute la preuve recueillie par le ministère public.

L’homme est détenu depuis son arrestation en novembre 2014. Le tribunal avait refusé de le remettre en liberté dans l’attente de son procès, puisque les analyses de l’ADN prélevé sur deux des trois enfants ont prouvé qu’il en était bel et bien le père et le grand-père.

Décrit comme autoritaire et manipulateur, l’accusé aurait réussi à créer un climat de peur à la maison, à la suite de la mort de sa conjointe, au point où ses filles le percevaient comme invincible. 

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus