Archives Métro

VANCOUVER — Le gouvernement fédéral a annoncé mardi qu’il limitera à trois grammes par jour la quantité de marijuana médicinale que les anciens combattants peuvent se faire rembourser.

Le ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, a indiqué que les coûts des remboursements avaient grimpé dernièrement, certaines consommations quotidiennes s’élevant jusqu’à 10 grammes.

Le ministre a procédé à l’annonce de la nouvelle politique gouvernementale à l’occasion du Forum annuel pour la recherche sur la santé des militaires et des vétérans, à Vancouver.

La limite de trois grammes s’applique au cannabis séché ou à l’équivalent en marijuana fraîche ou sous forme d’huile. La somme remboursée pour chaque gramme ne dépassera pas 8,50 $.

Cette quantité limite coïncide avec la consommation maximale établie par le Collège des médecins de famille du Canada, a relevé M. Hehr.

Le gouvernement a élaboré sa politique dans le souci de la santé et du bien-être des vétérans, a-t-il ajouté.

Le ministre s’est dit surpris que le précédent gouvernement conservateur n’ait pas mis en place de politique avant de commencer à rembourser les frais de marijuana médicinale pour les anciens combattants. Entre-temps, le nombre de vétérans ayant recours au programme a grimpé à plus de 3000 personnes en huit ans, a affirmé celui qui est aussi ministre associé de la Défense nationale.

Une période de sursis sera accordée aux vétérans qui bénéficient déjà d’une autorisation de consommer plus de trois grammes de marijuana médicinale par jour. Jusqu’au 21 mai, les frais continueront de leur être remboursés.

Les cas d’exception devront ensuite se qualifier par l’entremise d’un processus de reconnaissance des circonstances exceptionnelles impliquant des spécialistes.

«Anciens Combattants Canada continuera à surveiller le développement dans le domaine de la marijuana à des fins médicales et à mesure que de nouveaux renseignements sont connus, nous ferons preuve de souplesse et apporterons les adaptations et ajustements qui s’imposent», a assuré le député de Calgary-Centre.

Le ministre Kehr a également annoncé, mardi, le lancement d’une étude commune du ministère des Anciens Combattants et des Forces armées canadiennes. Celle-ci se penchera sur les effets thérapeutiques du cannabis, la recherche scientifique étant jusqu’ici peu concluante, a-t-il fait valoir.

La nouvelle limite de trois grammes coïncide avec la consommation moyenne des Canadiens qui ont recours au cannabis à des fins médicales, soutient par ailleurs le ministère. La quantité maximale autorisée par Santé Canada est de 2,6 grammes par jour.

À titre comparatif, le taux moyen de marijuana médicinale consommée individuellement en Israël est de 1,5 gramme, contre 0,68 gramme aux Pays-Bas.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus