Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le député fédéral ontarien Charlie Angus songe sérieusement à se lancer dans la course à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD).

M. Angus, âgé de 54 ans, a annoncé mercredi matin qu’il délaisse son poste de président du caucus néo-démocrate et de porte-parole du parti en matière d’affaires autochtones à la Chambre des communes.

Il a expliqué que le renouvellement du parti l’intéresse au plus haut point mais qu’il y a plusieurs facteurs à considérer, notamment l’investissement considérable en temps, en argent et en énergie pour une très longue course de onze mois. En attendant de prendre une décision définitive, le député du nord ontarien préfère se retirer de ses fonctions parlementaires.

Élu pour la première fois député de Timmins—Baie-James en 2004, M. Angus est un ardent défenseur des communautés autochtones, notamment celle d’Attawapiskat, une réserve de la Première Nation crie de sa circonscription qui a connu une vague de suicides chez les jeunes au printemps dernier.

La députée québécoise Ruth Ellen Brosseau (Berthier—Maskinongé), qui était jusqu’ici vice-présidente du caucus national du NPD, remplacera M. Angus à la présidence. Le député Roméo Saganash (Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou) devient quant à lui le nouveau porte-parole du parti en matière d’affaires autochtones.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a annoncé son retrait à l’issue du scrutin d’octobre 2015, alors que le parti est passé d’opposition officielle à troisième groupe d’opposition aux Communes. Mais on ne se bouscule pas depuis pour remplacer M. Mulcair.

Le député de Colombie-Britannique Peter Julian a récemment délaissé son poste de leader du NPD en Chambre afin de réfléchir à une éventuelle candidature, mais il n’a pas encore annoncé officiellement sa décision.

À sa sortie de la réunion hebdomadaire du caucus, mercredi matin, M. Mulcair a rappelé que sa tâche consiste maintenant à tout mettre en oeuvre, au chapitre des politiques, pour préparer le parti à son successeur. «Je souhaite la meilleure des chances à Charlie (Angus) et à quiconque voudrait se présenter dans la course, mais je ne commenterai pas davantage.»

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus