Gracieuseté/Jean-Marc Lacoste Sterne pierregarin

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a mis en place des mesures pour protéger les sites de nidification d’un oiseau marin menacé qu’on retrouve dans l’Atlantique.

Quatre îles de la Nouvelle-Écosse —notamment l’île de Sable— et leurs eaux environnantes sont maintenant considérées par Ottawa comme des aires protégées de l’habitat de la sterne de Dougall.

L’oiseau migrateur peut être aperçu sur les îles et les régions côtières des océans Atlantique, Indien et Pacifique. Le nord de l’océan Atlantique est considéré comme un terreau particulièrement fertile pour la sterne de Dougall.

Cet oiseau marin est considéré comme une espèce menacée depuis 2003. La destruction de son habitat par les goélands et le déplacement de sa population sont considérés comme les principales menaces pesant sur la sterne de Dougall.

Trois des quatre îles visées par la décision d’Ottawa étaient déjà protégées par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, notamment l’île de Sable, qui héberge un parc national et est un sanctuaire pour oiseaux migrateurs.

Par voie de communiqué, la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, a réitéré l’engagement d’Ottawa à protéger les espèces menacées «à l’aide de mesures de conservation fondées sur des données scientifiques fiables et des plans de rétablissement solides».

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus