THE CANADIAN PRESS

La majorité des employés des publications francophones de Rogers ont été mis à pied au Québec. Selon plusieurs sources colligées par Les Affaires, il ne resterait plus qu’une douzaine de travailleurs à l’emploi de la torontoise, soit une partie de l’équipe du magazine Châtelaine, dont la publication passera de 12 à 6 numéros par année.

En tout, près d’une cinquantaine d’employés sont limogés. Des compensations financières sont prévues.

Un acheteur est sur les rangs pour acquérir L’actualité. Si la transaction va de l’avant, celui-ci pourrait choisir de réembaucher l’équipe actuelle ou uniquement une partie. Selon des informations obtenues par La Presse canadienne, ce repreneur potentiel voudrait revoir à la baisse les conditions de travail des employés.

Rogers Communications met la clé sous la porte du magazine de mode Loulou. «Des acheteurs potentiels avaient démontré de l’intérêt à l’endroit de Loulou, mais il n’a pas été possible de conclure une entente viable», a expliqué Rogers, mardi.

La compagnie torontoise avait annoncé à la fin du mois de septembre qu’elle allait se retirer du marché francophone des magazines pour se concentrer sur le marché anglophone. Elle a alors mis en vente les magazines L’actualité, Châtelaine et Loulou. Ce dernier était publié huit fois par année et existe depuis 2004.

Rogers avait aussi fait savoir que les magzines Flare, Sportsnet, MoneySense et Canadian Business cessaient d’être publiés en version imprimée, mais qu’ils continuaient leurs activités sur le web et sur les applications mobiles. Le géant des télécommunications est toujours propriétaire de Maclean’s, de la version anglaise de Châtelaine et de Today’s Parent.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus