Graham Hughes / La Presse Canadienne Rocco Sollecito a été abattu à Laval l'été dernier.

ROME — Un archevêque et un chef de police local du sud de l’Italie ont forcé l’annulation d’une messe publique organisée en l’honneur d’un dirigeant de la mafia montréalaise qui avait été abattu à Laval plus tôt cette année.

Rocco Sollecito, âgé de 67 ans, a été assassiné en mai alors qu’il conduisait sa voiture. L’homme était décrit comme l’un des proches collaborateurs du défunt parrain de la mafia montréalaise, Vito Rizzuto.

Un prêtre à Grumo Appula, la ville italienne d’origine de M. Sollecito, avait publié des avis invitant les fidèles à une messe mardi soir.

Mais le chef de la police a dit que l’événement devrait plutôt se tenir à l’aube pour éviter qu’une foule nombreuse se déplace.

L’archevêque de Bari-Bitonto, Francesco Cacucci, s’opposait lui aussi à la messe publique, la qualifiant de «grand scandale». Il jugeait que l’événement était inapproprié pour quelqu’un qui n’a pas eu une vie chrétienne.

Finalement, la messe n’a pas du tout eu lieu.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus