Getty Images/iStockphoto île Koh Phangan

OTTAWA — Un Canadien est mort noyé en Thaïlande pendant les festivités du Nouvel An qui se déroulaient sur l’île de Koh Phangan, a confirmé lundi Affaires mondiales Canada.

L’identité de l’homme et les circonstances entourant son décès n’ont pas été précisées par le ministère, afin de protéger les renseignements privés de cet individu et de sa famille.

«Nos pensées accompagnent la famille et les amis du citoyen canadien décédé en Thaïlande», a indiqué dans une déclaration écrite une porte-parole d’Affaires mondiales Canada.

Selon le «Bangkok Post», il s’agirait d’un jeune homme âgé de 26 ans. Il aurait ignoré l’interdiction de baignade qui avait été décrétée par les autorités thaïlandaises en raison de la mer agitée.

Son décès a été constaté tôt dimanche matin après que son corps eut été repêché avec celui d’une touriste dont la nationalité n’a pas été dévoilée, et qui a été hospitalisée, précise le «Bangkok Post».

Des agents consulaires canadiens sont en contact avec la famille de la victime et offrent des services consulaires, a signalé lundi Affaires mondiales Canada.

L’île de Koh Phangan est reconnue pour ses soirées endiablées, notamment les célèbres fêtes de pleine lune, qui attirent des fêtards du monde entier.

Le bilan de l’édition 2017 aurait pu être encore plus catastrophique, un incident pyrotechnique survenu peu après le décompte de minuit ayant causé diverses blessures.

Selon les récits de certaines personnes qui se trouvaient sur place et des vidéos qui circulent en ligne, des pièces pyrotechniques ont carrément plu sur la foule massée sur la plage.

Des médias internationaux citent des témoignages de fêtards qui racontent avoir subi des brûlures après avoir été atteints par des feux d’artifice.

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!