Archives TC Média

MONTRÉAL — Deux chasseurs dans la mi-vingtaine ont été trouvés sans vie, mercredi matin, à proximité de leur canot qui avait chaviré sur le fleuve Saint-Laurent la veille à proximité de Coteau-du-Lac, en Montérégie.

Il s’agit d’Anthony Howarth, âgé de 27 ans, qui résidait dans l’arrondissement Verdun, à Montréal, et de Dany Lamothe-Vachon, âgé de 26 ans, de Rigaud, en Montérégie.

Selon la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec, tous deux portaient leur veste de flottaison au moment du drame.

Elle indique que l’enquête tentera de déterminer pourquoi l’embarcation a chaviré. La sergente Asselin a évoqué la possibilité que de forts vents ou encore des vagues violentes aient causé le drame.

Elle a souligné également que l’embarcation pourrait avoir chaviré au moment où les deux chasseurs tentaient d’embarquer ou de débarquer du canot pour aller chasser le canard.

Selon la Sûreté du Québec, il n’y aurait, à première vue, aucun élément criminel.

Des autopsies seront pratiquées sur les corps des victimes afin de déterminer si les jeunes hommes sont morts d’hypothermie ou par noyade.

L’opération de secours avait été déclenchée mardi après-midi afin de retracer les deux hommes qui étaient partis sur le fleuve Saint-Laurent pour chasser le canard.

Tôt mercredi matin, des témoins croyaient avoir aperçu des signaux de détresse provenant d’une petite île située sur le fleuve Saint-Laurent.

Des vérifications ont permis de déterminer que deux personnes se trouvaient bel et bien sur cette île, mais qu’il ne s’agissait pas des deux personnes manquant à l’appel et qu’elles n’étaient pas en situation de détresse.

L’embarcation renversée a été repérée peu après.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!