MONTRÉAL — Une déficience en vitamine D pourrait augmenter le risque de souffrir de maux de tête chroniques, selon des chercheurs finlandais.

Les scientifiques ont mesuré le taux sanguin de vitamine D de 2600 hommes âgés de 42 à 60 ans entre 1984 et 1989. Près de 70 pour cent d’entre eux présentaient une déficience.

Deux cent cinquante sujets ont affirmé souffrir de maux de tête chroniques au moins une fois par semaine, et ceux touchés par le problème avaient des taux sanguins de vitamine D plus faibles que les autres.

Si on divisait les sujets en quatre groupes, ceux qui présentaient les taux sanguins de vitamine D les plus faibles étaient deux fois plus susceptibles de souffrir de maux de tête chroniques que ceux qui présentaient les taux les plus élevés. Les maux de tête chroniques étaient aussi plus fréquents à l’extérieur des mois estivaux (de juin à septembre), quand les rayons du soleil stimulent l’organisme à produire de la vitamine D.

Si les rayons UVB du soleil sont une source suffisante de vitamine D en été, pendant le reste de l’année il est important de consommer des aliments fortifiés ou encore des suppléments.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le magazine Scientific Reports.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus