Collaboration spéciale Randy Tshilumba

MONTRÉAL — L’homme de 19 ans qui a été accusé du meurtre prémédité d’une jeune employée des supermarchés Maxi subira son procès à partir du 5 septembre.

Le procès criminel de Randy Tshilumba devrait durer cinq semaines, a déclaré au téléphone son procureur, Philippe Larochelle.

Les dates du procès devant juge et jury ont été convenues jeudi matin lors d’une audience au palais de justice de Montréal.

Il n’y a pas eu d’enquête préliminaire dans cette affaire, a dit Me Larochelle qui a aussi précisé qu’une analyse psychiatrique de son client sera effectuée avant le procès.

Le meurtre de Clémence Beaulieu-Patry, âgée de 20 ans, a été commis en avril 2016, dans une succursale du supermarché Maxi située dans l’est de Montréal.

L’agression à l’arme blanche est survenue vers 20h35 dans la section des vêtements du Maxi situé sur le boulevard Crémazie Est à l’intersection de l’avenue Papineau. Des dizaines de clients et d’employés étaient à l’intérieur du magasin.

Le suspect a pris la fuite après avoir poignardé au cou la victime, qui était une employée de l’établissement.

Le suspect avait été arrêté deux jours plus tard à son domicile du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

L’accusé et sa victime se connaissaient, car ils ont fréquenté la même école secondaire.

Compte tenu de l’accusation de meurtre prémédité, Randy Tshilumba risque une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans, soit la peine la plus sévère du Code criminel.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus