MONTRÉAL — Une sieste d’environ une heure après le dîner semble protéger la mémoire et la capacité de raisonnement, selon une étude publiée par le Journal of the American Geriatrics Society.

Les chercheurs ont demandé à quelque 3000 Chinois âgés de 65 ans et plus s’ils siestaient ou non après le repas du midi. Soixante pour cent d’entre eux ont répondu dans l’affirmative. La durée des siestes allait de 30 minutes à plus de 90 minutes, avec une durée moyenne de 63 minutes.

Les participants ont été soumis à une batterie de tests pour mesurer leur acuité mentale, qu’il s’agisse seulement de se souvenir de la date, de mémoriser des mots, de résoudre des équations mathématiques ou encore de recopier des formes géométriques simples.

Les participants qui faisaient une sieste d’une heure ont offert une meilleure performance que ceux qui ne siestaient pas du tout. Ils ont aussi fait mieux que ceux qui dormaient plus ou moins longtemps.

Le déclin des facultés mentales était de quatre à six fois plus important chez les participants qui ne dormaient pas, ou encore qui faisaient des siestes plus courtes ou plus longues. Le déclin chez ces participants correspondait approximativement à l’ajout de cinq années d’âge.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus