WOODSTOCK, Ont. — L’infirmière accusée d’avoir tué huit personnes âgées dans des centres d’hébergement et de soins de longue durée en Ontario doit revenir devant le tribunal vendredi prochain.

Elizabeth Wettlaufer est accusée de huit chefs de meurtre prémédité relativement aux décès survenus dans des foyers pour personnes âgées de Woodstock et de London, dans le sud-ouest de la province. Selon la police, Mme Wettlaufer a tué ses victimes en leur administrant des médicaments, alors qu’elle était infirmière dans ces établissements entre 2007 et 2014.

Elle a brièvement comparu par visioconférence vendredi mais elle devrait être présente au palais de justice de Woodstock pour la prochaine audience, le 13 janvier.

Ses victimes présumées sont: James Silcox, 84 ans, Maurice Granat, 84 ans, Gladys Millard, 87 ans, Helen Matheson, 95 ans, Mary Zurawinski, 96 ans, Helen Young, 90 ans, Maureen Pickering, 79 ans, et Arpad Horvath, 75 ans.

Selon les registres de l’Ordre des infirmières de l’Ontario, Mme Wettlaufer a obtenu son permis de pratique en août 1995 et elle a démissionné le 30 septembre dernier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!