HAMILTON — Un juge d’Ontario qui serait entré en cour en arborant un chapeau où l’on pouvait lire le slogan de Donald Trump ne se voit plus confier de dossiers.

La porte-parole de la Cour de justice de l’Ontario, Kate Andrew, affirme que le juge Bernd Zabel n’entend plus de causes depuis le 21 décembre.

Elle n’a pas exposé les motifs de cette décision, précisant qu’aucun autre détail ne serait fourni à ce sujet.

Le quotidien «The Globe and Mail» avait rapporté que le 9 novembre dernier, soit le lendemain de la victoire électorale de Donald Trump, le magistrat était entré dans une salle d’audience avec un chapeau où l’on pouvait lire: «Make America Great Again».

Cet incident a soulevé des inquiétudes quant à l’impartialité du juge et a mené au dépôt de plaintes auprès du Conseil de la magistrature de l’Ontario, qui mène des enquêtes sur la conduite des juges nommés par le gouvernement provincial.

Bernd Zabel a qualifié l’incident de «manque de jugement» et aurait présenté ses excuses au barreau, aux cours, de même qu’à ses collègues.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus