Jacques Boissinot / La Presse Canadienne Jean-François Lisée.

Le Parti québécois (PQ) aimerait non seulement recruter plus de membres issus de la «diversité québécoise», mais aussi établir un dialogue «permanent» avec les communautés culturelles.

Le chef du PQ, Jean-François Lisée, a d’ailleurs nommé une conseillère spéciale, Évelyne Abitbol, pour agir à titre «d’interface entre les communautés et le PQ», a-t-il annoncé en point de presse dimanche.

«Il essentiel que la diversité québécoise fasse partie de nous, c’est à dire le PQ, a-t-il déclaré. Nous voulons qu’un plus grand nombre de membres de la diversité québécoise participent de l’intérieur aux débats sur l’avenir du Parti québécois, sur les politiques publiques que nous définissons ensemble.»

M. Lisée a affirmé vouloir être plus à l’écoute des personnes issues des communautés culturelles qui ne sont pas nécessairement souverainistes.

«Ça s’inscrit dans un dessein qui n’est pas éphémère. On veut que ça devienne une composante permanente de notre action et que ça donne des résultats tangibles et visibles», a-t-il assuré.

Sa collègue, Carole Poirier, whip en chef du PQ et députée de Hochelaga-Maisonneuve, a fait savoir qu’une nouvelle adresse courriel a été mise en ligne pour recueillir des commentaires et des idées de la part de ces personnes. Une tournée a aussi été organisée à Montréal le 30 janvier où tous les députés du PQ iront à la rencontre de diverses communautés.

Détails à suivre.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus