Facebook Jean-Simon Bui

Le journaliste du FM93, Jean-Simon Bui, a décidé de porter plainte à la Commission des droits de la personne en lien avec des messages racistes reçu sur les réseaux sociaux. M. Bui a reçu une réponse positive de la Commission.

Le jeune journaliste avoue avoir été choqué par les propos reçu dans les derniers jours. «Ma famille a été blessée par la bande», a-t-il confié.

Pour lui, le racisme n’est plus tolérable. «J’ai été très clair en ondes sur le racisme: No More. Je crois que j’ai la chance d’avoir un micro et des auditeurs et amis qui me soutiennent, je dois faire quelque chose pour montrer qu’en 2017, ça ne passe pas. Ça ne passera plus. Et je le fais [porter plainte] pour moi, et pour tous ceux qui m’ont écrit dans les derniers jours pour me confier qu’ils vivent encore du racisme au quotidien», a-t-il raconté.

Le journaliste n’avait jamais reçu de messages racistes depuis le début de sa carrière au FM93, et jamais rien d’aussi hargneux que les messages reçus de Chris Jack. «De ma vie, jamais aussi pire que ceux de Chris Jack. J’ai déjà reçu un paquet d’«insultes» mais par rapport à mes idées ou propos, ce qui fait partie de la game», a-t-il jugé.

Rappel des événements
Jean-Simon Bui avait effectué une sortie sur les ondes du FM93 dans l’émission Bouchard en parle jeudi dernier. Il décriait les propos d’un auditeur qu’il le qualifiait de «chinetok», jurant ne plus accepter les propos racistes à son endroit.

Samedi, M. Bui publiait sur sa page Facebook des messages reçus en privé la veille sur Facebook d’un certain Chris Jack, qui le qualifiait de «petit immigrant prétentieux» qui «devrait songer à retourner dans [son] champ de riz avec [sa] famille».

Le journaliste radio avait demandé à ses contacts de partager sa publication afin de dénoncer ce genre de comportement.

Le compte Facebook Chris Jack a été supprimé. M. Bui a par contre gardé les conversations, enregistré la page Facebook et conservé l’URL de son site web. «Je suis sûr à 75% de l’avoir retrouvé, j’ai fait du recoupement sur l’internet. Et à la commissions ils sont confiants qu’ils vont pouvoir confirmer via les adresses de sites web», assure M. Bui.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus