Jeff McIntosh / La Presse Canadienne

Cinq jeunes adultes ayant suivi des cours au campus de Longueuil de l’Université de Sherbrooke auraient possiblement contracté les oreillons depuis novembre.

Dans un avis publié mardi, la Direction de santé publique de la Montérégie lance un appel à la vigilance aux intervenants du réseau de la santé de la région.

«Compte tenu de la période de contagiosité des cas et de la période d’incubation des oreillons, de nouveaux cas pourraient survenir en janvier 2017», mentionne-t-on dans l’appel.

En date du 10 janvier, la Direction a reçu des informations sur un cas confirmé et six cas probables. Un lien a été rapporté entre les sept cas.

«Les cas proviennent de différentes régions du Québec. Cinq d’entre eux sont survenus en novembre et en décembre 2016 chez de jeunes adultes ayant suivi des cours au campus de Longueuil de l’UdeS, précise l’agente d’information Chantal Vallée. Un seul cas probable réside en Montérégie.»
Les oreillons sont causés par un virus qui se transmet par les sécrétions du nez et de la gorge d’une personne infectée qui tousse, éternue ou parle. Dans la plupart des cas, cette maladie ne cause pas de problèmes de santé majeurs.

Ses principaux symptômes sont la fièvre et une enflure des glandes parotides, situées en avant des oreilles. Habituellement, ils se résorbent d’eux-mêmes après trois à dix jours.
La Direction de la santé publique recommande aux intervenants du réseau d’être vigilants lors de la prise de rendez-vous, à l’accueil et au triage; d’appliquer les mesures de prévention et de contrôle des infections; de demander des tests de laboratoire appropriés pour confirmer le cas; de déclarer rapidement tout cas d’oreillons à la Direction; et de profiter de chaque occasion pour mettre à jour le statut vaccinal de toute personne.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!