Archives TC Media Librairie Raffin avance que les agissements de Librairie Renaud-Bray et de Cominar ont pour conséquences pratiques d'évincer Librairie Raffin de ses locaux aux Galeries Rive Nord.

Établie depuis plus de 40 ans dans les locaux des Galeries Rive Nord, la Librairie Raffin a appris récemment que son bail, qui prendra fin le 31 janvier 2017, ne sera pas renouvelé. L’entreprise a aussi été mise au fait que l’entreprise Cominar, propriétaire du centre commercial, avait l’intention de louer ce même local à Librairie Renaud-Bray.

À travers toute cette transaction, Librairie Raffin croit que son compétiteur s’est servi d’informations confidentielles protégées par une entente de confidentialité afin de négocier son bail avec Cominar.

« Librairie Raffin fait affaire aux Galeries Rive Nord depuis 40 ans et a réussi grâce à ses nombreux efforts au fil des années à y bâtir une clientèle, un achalandage respectable et à s’assurer une bonne réputation dans la région », peut-on lire dans la demande en ordonnance de sauvegarde déposée à la Cour supérieure par la partie demanderesse le 4 janvier 2017.

Dans sa demande adressée à la Cour, Librairie Raffin mentionne que « les négociations entre Cominar et Librairie Renaud-Bray ont débuté grâce à de l’information obtenue par Librairie Renaud-Bray dans le cadre de négociations visant une potentielle transaction d’acquisition de Librairie Raffin par Renaud-Bray ».

Dans les circonstances, Librairie Raffin avance que les agissements de Librairie Renaud-Bray et de Cominar ont pour conséquences pratiques de l’évincer de ses locaux aux Galeries Rive Nord afin que le nouveau joueur s’accapare la clientèle développée par son prédécesseur.

Depuis 1930
«Pour sauvegarder ses droits, Librairie Raffin est forcée de s’adresser à la Cour supérieure du Québec afin de prévenir des dommages irréparables à l’entreprise, soit la perte de clientèle et d’achalandage, ce qui mettrait en péril la survie de l’entreprise entière », mentionne le communiqué envoyé par le libraire de Repentigny.

Malgré les difficultés financières qui sévissent dans le domaine des librairies, et qui ont entraîné la fermeture de nombreuses d’entre elles, Librairie Raffin, qui possède trois succursales et qui est en opération depuis 1930, entend continuer à se tenir debout pour maintenir sa place.

La porte-parole de Librairie Raffin ne pouvait commenter l’annonce étant donné les procédures judiciaires entamées plus tôt cette année et qui suivent présentement leur cours.

Au moment d’écrire ces lignes, le représentant de Cominar n’avait pas retourné notre appel.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!