La Presse Canadienne

SYDNEY, N.-É. — Un remorqueur plus puissant devra être utilisé pour dégager le pétrolier qui s’est échoué sur les fonds sablonneux au large de l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, mais cela prendra deux ou trois jours de préparation.

Les tentatives de renflouer et de remorquer l’Arca 1 mardi soir ont échoué, le navire n’ayant que très peu bougé vers les eaux plus profondes, a indiqué le vice-président de McKeil Marine, une entreprise de remorquage maritime.

Olous Boag a expliqué que l’opération de remorquage avait été suspendue peu après la marée haute et qu’il avait été déterminé qu’un autre remorqueur plus puissant, le Tim McKeil, devrait être utilisé.

L’entreprise reste persuadée que le pétrolier peut être renfloué, mais cela exigera plus de câbles d’acier et de cordes nautiques parce que le Tim McKeil devra rester à environ un kilomètre de distance du navire échoué.

M. Boag a ajouté que les prochains efforts de remorquage comporteraient des «défis», notamment la détérioration des conditions climatiques et le gel de l’eau de ballast qui se trouve dans le navire.

L’Arca 1 — qui contient 15 tonnes de carburant pour ses moteurs — s’est échoué au nord de Sydney Mines dimanche après avoir subi une panne de moteur. Ses six membres d’équipage ont été secourus le même jour.

Le pétrolier se dirigeait vers le Mexique sans cargaison lorsqu’il a éprouvé des ennuis mécaniques.

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!