Getty Images/iStockphoto

Un jeune de 27 ans habitué au vol dans les véhicules, Djvenson Lafontant, a été intercepté peu après un cinquième délit du genre en quelques semaines alors qu’il tentait de fuir à pied les lieux d’un accrochage avec deux autopatrouilles et la voiture d’un citoyen, dans les rues du Centropolis.

Dans la soirée du mardi 10 janvier, à 19h08, une femme sortant du restaurant Keg pour se rendre à son automobile, garée dans le stationnement Nord du Carrefour Laval, a remarqué la présence suspecte d’un jeune homme muni d’une lampe de poche et rôdant près d’un camion.

Celui-ci regardait à l’intérieur des véhicules. La citoyenne l’a vu ouvrir une portière et repartir avec deux sacs à la main, avant de s’asseoir au volant d’une voiture. Trouvant la scène fort louche, elle a appelé le 911 et donné la description autant du suspect que de son véhicule.

Poursuite et collision
Des policiers en auto banalisée patrouillaient déjà tout près, dans le stationnement du centre commercial. Malgré les conditions climatiques difficiles, ils ont vite repéré le suspect et préféré ne pas actionner leurs gyrophares afin de réduire les risques d’accident.

Recevant le soutien de cinq autres autopatrouilles, dont l’une directement à ses côtés, la voiture banalisée a suivi le cambrioleur qui empruntait alors l’avenue Terry-Fox pour se diriger ensuite vers l’avenue du Cosmodôme et poursuivre sa route sur l’avenue Pierre-Péladeau, le long du stationnement du cinéma Colossus.

C’est à ce moment, quand le suspect s’est immobilisé aux feux de circulation d’une intersection, que les policiers l’ont accosté pour lui demander de s’immobiliser. Le conducteur a refusé d’obtempérer et essayé d’accélérer pour s’enfuir, mais il a plutôt embouti les deux véhicules de la Police de Laval et un autre appartenant à un citoyen.

Décidant de prendre les jambes à son cou en direction du boulevard Saint-Martin, Djvenson Lafontant a été interpelé par d’autres policiers venus en renfort sur l’avenue Pierre-Péladeau, ironiquement face au palais de Justice faisant face à l’endroit.

Outil et comparution
Dans sa course, Djvenson Lafontant s’était débarrassé d’un outil de cambriolage que les policiers, dont un maître-chien, ont retrouvé la trace.

Ce multirécidiviste bien connu des services policiers est resté détenu depuis son arrestation. Il a comparu à deux reprises pour répondre à des chefs d’accusation allant des cinq vols dans des véhicules à des bris de condition, en passant par la possession d’outils de cambriolage, lui servant notamment à fracasser les vitres des portières.

Il était aussi en cour pour son enquête caution où de nouvelles conditions de libération devaient lui être imposées.

Notons également que la grande majorité des biens retrouvés à bord de son véhicule ont été remis à leur propriétaire.

«Nous rappelons qu’il est important de déposer une plainte de vol afin de que nos policiers prennent rapport de l’infraction», indique Evelyne Boudreau, porte-parole de la Police de Laval.

Les gens victimes de tels vols peuvent contacteur leur poste de quartier, sans oublier que toute information reliée à un crime peut aussi être traitée confidentiellement via la ligne info 450 662-INFO (4636) ou le 911.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!