Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Vingt-six Québécois d’une même famille et deux de leurs amis se partagent le récent gros lot de 60 millions $ du Lotto Max.

Plusieurs de ces nouveaux millionnaires — âgés entre 21 ans et 71 ans — se sont présentés en conférence de presse à Montréal, jeudi matin, six jours après le tirage du 6 janvier.

C’est pendant un repas du jour de l’An qu’Annie Roy a proposé à ses proches de former un groupe en vue du prochain tirage.

Le billet a été ensuite acheté par Annie Roy à Ange-Gardien, en Montérégie.

Loto-Québec indique que le gros lot de 60 millions $ est le plus important de son histoire.

Tous les gagnants, sauf un, sont originaires de la Montérégie, a affirmé le conjoint d’Annie Roy, Gilles Leprohon.

«Nous avons quelques enseignants, quelques ingénieurs, quelques étudiants, certains retraités… et (bientôt) nous aurons plus de retraités!», a-t-il déclaré.

M. Leprohon, contractuel pour Loto-Québec, a dit avoir assisté à l’annonce de plusieurs gagnants de la loterie au fil des années et ressentir un moment surréel en étant à son tour un heureux élu.

L’homme âgé de 58 ans espère prendre sa retraite au printemps.

Les membres de la famille ont dit ne pas avoir tous décidé de la manière de dépenser la somme qui leur revient, mais certains ont évoqué parmi leurs priorités des voyages, des nouveaux véhicules et des économies pour l’avenir de leurs jeunes enfants.

La cousine d’Annie Roy, Julie Boivin, a dit avoir fait l’objet de regards interrogateurs lorsqu’elle s’est présentée au travail comme à l’habitude lundi matin.

«Mes collègues trouvaient que j’étais un peu étrange (…). Selon moi, j’étais complètement normal, mais semble-t-il que non», a-t-elle laissé tomber.

«On essaie de pas trop changer non plus, parce qu’on veut garder les pieds sur terre», a-t-elle poursuivi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!