TC Media – Jean Laramée Karim Jean-Gilles est accusé de négligence criminelle après que ses pitbulls aient attaqué la petite Vanessa Biron dans un parc de Brossard. Il aurait toutefois commis des voies de fait contre le huissier qui voulait lui transmettre les accusations, ainsi que contre deux policiers qui tentaient de l'arrêter le 12 janvier.

Le propriétaire des pitbulls qui ont attaqué la petite Vanessa Biron multiplie les démêlés avec la justice. Il aurait blessé deux policiers du SPAL qui tentaient de l’arrêter ce matin.

Selon la porte-parole du SPAL, Marie Beauvais, un huissier de justice s’est présenté ce matin au domicile de Jean-Gilles afin de lui signifier une sommation à comparaître. La sommation vise les accusations de négligence criminelle déposées contre lui cet automne dans le cadre de l’attaque contre la petite Vanessa.

Vers 7h20, le huissier a contacté les policiers, accusant Jean-Gilles de voies de fait contre sa personne.

«Des policiers sont venus en renfort et ont encerclé la maison, indique l’agente Beauvais. L’homme est sorti de son propre gré, mais il a ensuite frappé un des policiers, qui a brièvement perdu connaissance.»

Un autre agent a été blessé au bas du corps lors des manoeuvres pour maîtriser l’assaillant. Tous deux ont été transportés en ambulance, mais on ne craint pas pour leur vie.

Rappelons que Karim Jean-Gilles a de nombreux antécédents en matière de violence, surtout avec des agents de la paix. Depuis l’attaque de ses chiens contre Vanessa Biron, en septembre 2015, il a reçu pas moins de sept condamnations pour entrave au travail des policiers, une pour voies de fait sur un agent de la paix, quatre pour des bris de probation et une pour avoir désobéi aux ordres de la cour. En septembre, il a par ailleurs terminé une peine de 154 jours de prison pour avoir tenté d’intimider des représentants du système de justice.

Jean-Gilles et sa mère doivent comparaître le 17 février pour le dossier de négligence criminelle. Jean-Gilles devait comparaître au mois de novembre, mais la sommation n’ayant pas été envoyée par huissier, il a affirmé ne jamais l’avoir reçue.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!