Ce n’est pas la première fois que la Société protectrice canadienne des animaux (SPCA) se prononce contre la tenue de rodéo mais cette fois-ci, elle profite de la tribune du 375e anniversaire de Montréal pour faire entendre sa voix.

Sur sa page Facebook, l’organisme a publié jeudi le message suivant: «La SPCA de Montréal a été consternée d’apprendre qu’un rodéo est prévu dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de la Ville de Montréal en 2017. Les épreuves de rodéo soumettent les animaux à un stress et à des souffrances inutiles dans le seul but de divertir. La SPCA encourage les citoyens à demander poliment au maire Denis Coderre de ne pas inclure d’activités désuètes, inhumaines et dangereuses lors du 375e anniversaire de la Ville, en lui envoyant un courriel. Promouvoir l’exploitation et la souffrance inutile des animaux est une honte pour notre ville, dont le rayonnement est international; la Ville de Montréal ne devrait-elle pas faire mieux?»

Rappelons que dans le cadre des 375 ans de Montréal, l’événement NomadFest Rodéo Urbain se déroulera du 24 au 27 août dans le Vieux-Port. Le Festival Western de St-Tite (FWST) est en charge des compétitions de rodéo.

Ce n’est pas la première fois que la SPCA déclare la guerre au FWST. En 2014 et 2015, elle avait publié des communiqués durant la tenue de l’événement, en septembre, pour dénoncer ce type de spectacle. «Les épreuves de rodéo (qui consistent notamment à mettre à terre un veau en l’attrapant par les pattes avec un lasso) assujettissent les animaux à du stress et à des souffrances inutiles pour des fins de soi-disant «divertissement».» Elle invitait du même coup les citoyens a déposé des plaintes auprès du MAPAQ.

En entrevue avec une journaliste de La Presse, le directeur des rodéos du FWST, Sylvain Bourgeois, ne s’est pas dit surpris de la campagne de la SPCA: «Il y a plus de 50 rodéos par année au Québec, mais on dirait que les gens de la ville viennent juste de s’en rendre compte, ironise-t-il. Ils n’ont jamais assisté à un rodéo de leur vie. Avant d’affirmer qu’on maltraite les animaux, ils devraient mieux se renseigner.», a-t-il commenté lorsque rejoint en Oklahoma où se déroule actuellement un rodéo.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!