HALIFAX — Deux pharmaciennes de la Nouvelle-Écosse ont été réprimandées et suspendues pour avoir fait des erreurs de prescription liées à la mort de deux patients.

Dans le premier cas, le Collège des pharmaciens de la Nouvelle-Écosse a déterminé que la gérante de pharmacie Alexandra Willson ne s’est pas assurée qu’un patient avait reçu la dose appropriée de méthotrexate, un suppresseur du système immunitaire.

Selon une entente de règlement rendue publique par le Collège, le patient a reçu une dose cinq fois plus élevée que prescrite la semaine du 3 mai 2016 et est décédé le 16 juin, après avoir été hospitalisé quelques semaines plus tôt pour une infection grave.

Mme Willson a reçu une amende de 12 500 $ et son permis d’exercice a été suspendu pour une période de deux mois. Elle devra également suivre une formation sur l’assurance qualité.

Dans un deuxième cas, la pharmacienne Leanne Forbes a vu son permis d’exercice être suspendu pendant 30 jours après qu’elle eut omis de parler à un patient des risques de modifier son traitement pharmacologique, ce qui a été fait parce que l’un des médicaments prescrits n’était pas couvert.

Le patient devait recevoir de la méthadone et du naltrexone, mais Mme Forbes lui a dit que ce dernier produit n’était pas couvert par son assurance-médicament et ne lui en a donc pas fourni.

Un toxicologue a ensuite déterminé que le décès du patient, survenu le 3 décembre 2015, avait été causé par le sevrage du naltrexone.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!