BURNABY, C.-B. — Les employés d’un hôpital de Grand Folks, en Colombie-Britannique, étaient secoués, vendredi, alors que la veille, un homme est entré dans la salle d’urgence, a sorti un fusil et s’est tiré dessus.

Selon le syndicat représentant les infirmières et les infirmiers de la Colombie-Britannique, l’homme a ensuite été transporté en hélicoptère vers un hôpital de la région de Vancouver. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué que la victime est dans un état stable.

Personne d’autre n’a été blessé dans l’incident.

La présidente du syndicat, Gayle Duteil, a relaté que l’homme n’avait rien dit avant de poser son geste.

Mme Duteil a dit que le personnel de l’hôpital avait agi rapidement pour assurer la sécurité des autres patients et pour secourir la victime.

Les patients ont été reconduits dans un lieu sécuritaire pendant qu’un médecin et un responsable de la salle d’urgence se sont occupés de l’homme blessé.

«Nous reconnaissons que c’était un événement plutôt traumatisant pour ceux qui ont été témoins (de l’incident). Cependant, je peux confirmer qu’il n’y avait aucun risque additionnel pour le public», a affirmé la caporale de la GRC, Janelle Shoihet.

Mme Duteil plaide toutefois que les infirmières et infirmiers ne sont pas assez protégés face à de tels événements violents.

«Dans plusieurs de ces petits hôpitaux, il n’y a aucun gardien de sécurité ou aucune (protection de sécurité) entre la porte d’entrée et la zone de triage», a-t-elle déploré par voie de communiqué.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!