Facebook Karine Gagné a 23 ans et serait originaire de Drummondville.

L’histoire de Karine Gagné, cette jeune maman de 23 ans actuellement détenue aux Bahamas, a fait couler beaucoup d’encre. Toutefois, plusieurs versions de cet événement circulent actuellement.

Difficile de savoir ce qui s’est réellement passé le 5 janvier dernier au bar du bateau de croisière Norwegian Sky, de passage aux Bahamas. Au cours de cette soirée à thématique casino, Karine Gagné aurait discuté au bar avec un jeune homme de quinze ans. Si certains médias mentionnent qu’une relation sexuelle aurait eu lieu dans les toilettes, les proches croient qu’il ne s’est rien passé.

«Je ne peux pas vous répondre. La version de l’histoire change selon la personne qui la raconte. Même le jeune homme [la présumée victime] a essayé de calmer tout le monde avant que les dépositions soient prises, mais c’est difficile de savoir ce que ça veut vraiment dire. Je n’ai aucune idée de ce qui s’est réellement passé ce soir-là», expose le père de la jeune femme, Steve Gagné.

Il ajoute que la version actuellement disponible sur la page de la campagne de socio-financement est la première qu’ils ont eue, à savoir qu’aucune relation n’aurait eu lieu. Cependant, lui-même n’a pas directement discuté avec sa fille.

Dans tous les cas, Karine Gagné reste détenue aux Bahamas: elle aurait cependant été transférée d’établissement, ce qui fait en sorte qu’elle a maintenant accès à des conditions de vie décentes. «Les conditions ne sont pas pareilles. Au départ, elle était dans une prison mixte spécialisée dans la délinquance sexuelle, mais elle serait présentement dans une prison pour femmes salubre», rapporte Steve Gagné.

Trois avocats des îles sont actuellement impliqués dans le dossier. La prochaine comparution de Karine Gagné devant la Cour Suprême des Bahamas est fixée pour le 3 février prochain. À cette date, la Drummondvilloise et ses proches sauront un peu plus à quoi s’attendre. «Il est possible qu’elle soit remise en liberté sous caution et qu’elle puisse revenir au pays. On travaille fort pour qu’elle revienne au Canada.

Vers 15h mercredi après-midi, les dons effectués sur la campagne de socio-financement tournaient autour de 210 $. Jeudi avant-midi, le chiffre a grimpé à plus de 3100 $ sur les 25 000 $ qui seraient nécessaires.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!