The Canadian Press Le premier ministre Justin Trudeau dépose des gerbes devant l'école communautaire de La Loche, le 29 janvier 2016.

LA LOCHE, Sask. — Les cours ont été annulés à l’école communautaire de La Loche, en Saskatchewan, après que la GRC eut reçu une plainte concernant une menace de fusillade dans l’école, jeudi. Une enquête a toutefois révélé que les menaces n’étaient pas fondées. Aucune accusation n’a été portée.

Cet incident survient, alors que ce dimanche marquera le premier anniversaire de la fusillade qui avait tué deux employés et en avait blessé sept autres à l’école secondaire de la communauté. Deux frères adolescents avaient également été tués dans une maison voisine de l’établissement scolaire de cette localité éloignée.

Un étudiant, âgé de 17 ans à l’époque, a plaidé coupable de meurtre au premier degré, de meurtre au deuxième degré et de tentative de meurtre. Il devrait recevoir sa peine au printemps.

Selon le maire de La Loche, Robert St-Pierre, il était dans l’intérêt de tous de fermer les écoles vendredi à La Loche et près de la Première Nation Clearwater River.

«C’était déjà une période difficile pour La Loche, maintenant c’est rendu encore plus difficile avec cette dernière menace», a dit le maire.

Une journée privée de commémoration est prévue dans la communauté dimanche. Les cours seront aussi suspendus, lundi.

Les écoles doivent rouvrir mardi, a indiqué M. St-Pierre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!