TORONTO — Des dispensaires de marijuana opérant illégalement à Toronto ont récemment été la cible de vols violents à main armée, mais leurs propriétaires et leurs employés ne les signalent souvent pas aux autorités.

Selon l’agent Bryce Evans, de la police de Toronto, il y a eu 17 vols de boutiques de cannabis depuis juin dernier et huit d’entre eux n’ont pas été signalés à la police.

Or, au cours de certains de ces vols, des personnes qui se trouvaient à l’intérieur des magasins ont été poignardées, blessées par balle, agressées avec un pistolet ou ont reçu du gaz poivré, a affirmé M. Evans.

Il a ajouté que ces crimes présumés avaient été signalés à la police par des clients ou des voisins.

La police a expliqué que les dispensaires de marijuana transigent surtout en argent comptant — l’une de ces boutiques peut encaisser 30 000 $ en espèces chaque jour.

Selon M. Evans, les autorités ont procédé à quelques arrestations liées aux vols, mais le manque de coopération de la part des propriétaires — qui, selon la police, ne fournissent pas d’information ni les vidéos de surveillance — entrave les enquêtes policières.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!