BROSSARD, Qc — Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a fait appel à deux maîtres-chiens de la Police provinciale de l’Ontario pour mener une fouille, vendredi, au domicile du mari de Jianping Li, disparue en 2014 avec son bébé de six mois.

L’agente Mélanie Marcil, du SPAL, explique dans un message enregistré que les fouilles ont commencé vers 9 h 30 à l’intérieur de la résidence, située sur le croissant Sabourin, à Brossard. C’est à cet endroit que Jianping Li et son bébé, Xiao Feng Lu, ont été vus pour la dernière fois.

Selon Mme Marcil, les deux chiens sont utilisés «dans le but de trouver des indices, puisqu’ils disposent de techniques particulières hors de notre expertise». Le SPAL ne peut toutefois en dire davantage sur la nature des recherches effectuées à l’intérieur de la maison, toujours habitée par le mari de Jianping Li.

Au moment de sa disparition, Mme Li était âgée de 42 ans et son bébé, de six mois. L’enfant serait donc aujourd’hui âgé d’un peu plus de trois ans.

Depuis la double disparition, les enquêteurs ont mené des fouilles complètes de la résidence et du terrain de la famille, d’une partie du mont Saint-Bruno et d’une carrière, mais sans succès. Il y a deux semaines, le service de police avait annoncé avoir relancé son enquête et avait déployé un poste de commandement dans le secteur.

L’organisme Jeunesse au Soleil offre une récompense de 20 000 $ à quiconque pourrait aider à localiser Jianping Li et son enfant. Selon l’agente Marcil, il s’agit de l’une des plus importantes récompenses jamais offertes au Québec pour une personne disparue.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!