La Presse canadienne/Andrew Vaughan Brent Hawkes

KENTVILLE, N.-É. — Le pasteur torontois Brent Hawkes a été déclaré non coupable de grossière indécence et d’attentat à la pudeur.

Le juge Alan Tufts, de la Cour provinciale de Nouvelle-Écosse, a livré son verdict mardi à Kentville, expliquant avoir observé des incohérences importantes dans le récit des témoins.

Brent Hawkes, un militant renommé qui avait présidé les funérailles de l’ex-chef du Nouveau Parti démocratique Jack Layton en 2011, avait plaidé non coupable.

Il était accusé à la suite d’incidents qui seraient survenus au milieu des années 1970, alors qu’il était un enseignant âgé d’une vingtaine d’années dans la vallée d’Annapolis, en Nouvelle-Écosse.

Au cours du procès, un homme d’âge moyen avait raconté que l’accusé l’avait emmené, nu, dans un couloir pendant une soirée où il avait consommé beaucoup d’alcool et qu’il y avait eu une relation orale forcée, dans une chambre, alors qu’il avait environ 16 ans. Deux autres hommes ont déclaré qu’ils avaient été témoins de cette relation forcée.

À son tour à la barre, en novembre, Brent Hawkes avait vivement nié les allégations.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!