FORT MCMURRAY, Alb. — La municipalité régionale qui inclut Fort McMurray annonce qu’elle doit supprimer 168 emplois en raison des effets économiques des incendies qui ont ravagé la région au printemps dernier et des difficultés que connaît l’industrie des sables bitumineux albertaine.

La mairesse de Wood Buffalo, Melissa Blake, a confié que ces compressions n’allaient pas être faciles après tout ce qu’a vécu son personnel.

Ces compressions, tant du côté de la direction que du personnel syndiqué, incluent 46 postes vacants. Elles devraient permettre d’économiser environ 24M$ par année.

Mme Blake a précisé que les réductions de personnel allaient toucher tous les services, sauf ceux des incendies et des urgences.

Elle a ajouté que la structure de la municipalité avait été mise en place il y a quelques années, alors que l’industrie des sables bitumineux était en pleine croissance, et qu’elle devait maintenant s’adapter à la faiblesse des cours du pétrole.

Les incendies de forêt qui, en mai dernier, ont forcé plus de 80 000 personnes à évacuer la région en plus de détruire 2400 résidences et autres édifices n’ont fait qu’empirer les choses.

Le Bureau d’assurance du Canada a indiqué que les incendies avaient été le désastre naturel assuré le plus coûteux de l’histoire du Canada, estimant les dommages matériels assurés à près de 3,6G$.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!