Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA — La ministre fédérale de la Justice est bien déterminée à déposer dès le printemps le projet de loi légalisant la marijuana à des fins récréatives, même si son gouvernement a fort à faire depuis l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche.

Jody Wilson-Raybould a admis mardi que le gouvernement devait gérer plusieurs variables inconnues depuis l’élection du nouveau président américain. Mais elle a indiqué que son collègue à la Sécurité publique, Ralph Goodale, abordait déjà avec les autorités américaines les impacts que pourrait avoir ce changement à la loi canadienne.

Certains craignent que la légalisation de la marijuana à des fins récréatives au Canada ne plaise pas beaucoup à Washington, même si certains États américains ont déjà légalisé la vente libre de cannabis.

La ministre Wilson-Raybould soutient que le gouvernement libéral examine avec beaucoup de sérieux le rapport du comité d’experts déposé à la fin de l’an dernier. Le comité consultatif recommandait notamment que la vente réglementée de marijuana à des fins récréatives soit permise aux adultes de 18 ans et plus dans des boutiques ou par la poste.

Le Canada deviendrait le premier grand pays industrialisé d’Occident à adopter une telle loi. L’Uruguay, un petit pays d’Amérique du Sud, a déjà légalisé entièrement la marijuana.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!