OTTAWA — Le commandant de l’unité chargée de s’occuper des militaires malades ou blessés prend sa retraite moins de six mois après sa nomination.

Le brigadier-général Dave Corbould avait promis en août de faire le ménage au sein de l’Unité interarmées de soutien au personnel, qui faisait l’objet de nombreuses critiques. L’annonce de son départ soudain a provoqué mardi la surprise et une certaine incertitude quant à l’avenir de cette unité.

M. Corbould soutient pourtant que l’unité, qui s’occupe actuellement de 1500 militaires malades ou blessés, est enfin sur la bonne voie, après une première décennie d’existence plutôt tumultueuse.

En entrevue avec La Presse canadienne, mardi, le brigadier-général Corbould a soutenu que l’unité s’était beaucoup améliorée parce que ses actions sont plus ciblées et qu’«elle se connaît davantage». Il a aussi estimé que le sort de l’unité ne dépendait pas d’une personne en particulier.

M. Corbould avait pris les commandes de l’unité en août, espérant alors lui faire prendre un virage après des années de plaintes et de critiques, notamment sur le sort réservé aux militaires atteints de problèmes de santé mentale, comme le trouble de stress post-traumatique.

On reprochait surtout à l’unité son manque d’effectif et la formation inadéquate de son personnel — des problèmes qui perdurent encore aujourd’hui, selon les usagers.

La Presse canadienne écrivait plus tôt ce mois-ci que 73 postes vacants au sein de l’unité n’avaient toujours pas été pourvus en décembre, ce qui représente 17 pour cent de l’effectif habituel. Au printemps dernier, une cinquantaine de postes étaient vacants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!