Olivier Robichaud/TC Media Le ministre et député de La Pinière, Gaétan Barrette, a témoigné pour le maire Paul Leduc dans le cadre de sa poursuite contre l'ex-députée Fatima Houda-Pépin et contre l'ex-maire Alphonse Lepage.

Le conflit qui oppose le maire Paul Leduc à l’ex-députée Fatima Houda-Pepin et l’ancien maire Alphonse Lepage est entré dans sa phase décisive aujourd’hui avec le témoignage du ministre et député de La Pinière Gaétan Barrette.

De nombreuses personnalités du monde politique de Brossard étaient présentes au palais de justice de Longueuil aujourd’hui. Des alliés et des opposants politiques de M. Leduc sont venus assister au début des audiences dans cet important dossier qui oppose le maire à sa rivale de longue date.

Rappelons que M. Leduc poursuit Mme Houda-Pepin pour avoir affirmé plusieurs fois que le maire a offert une élection «clé en main» à l’actuel député de La Pinière et ministre de la Santé Gaétan Barrette.

M. Lepage s’est ensuite retrouvé dans la mire de M. Leduc lorsqu’il s’est porté à la défense de Mme Houda-Pepin.

Des affirmations «meurtrières»

Lors de son témoignage, le ministre Gaétan Barrette s’est dit insulté lorsqu’il a lu un premier texte paru dans le Rive-Sud Express quelques semaines avant les élections.

«Comme candidat, c’est très insultant et possiblement dommageable. Ce sont des insinuations extrêmement graves. Je n’ai pas besoin de vous rappeler le climat, la perception que le public avait des politiciens à l’époque.»

Le soir de l’élection, Mme Houda-Pepin a offert une entrevue à la chaîne CJAD, au cours de laquelle elle a affirmé que M. Leduc avait mis les ressources de la Ville de Brossard à la disposition de l’équipe de M. Barrette.

«C’est une catégorie d’affirmations qui, pour un politicien, sont meurtrières. Tu te fais prendre là-dedans, c’est la fin de ta carrière. Et tu mets une tache indélébile sur le parti.»

En contre-interrogatoire, l’avocat de l’ex-députée, Me Julius Grey, a demandé en quoi cela pouvait affecter sa campagne, puisqu’il n’est pas illégal pour les membres des partis municipaux de militer pour un parti provincial.

«Je vous garantis, Me Grey, que si j’écris dans le journal que vous avez offert une élection « clé en main » à Westmount, vous allez me poursuivre demain matin», a répliqué le ministre.

Les témoignages se poursuivront demain et jusqu’à vendredi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!