Todd Korol Todd Korol / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le gouvernement fédéral veut créer un comité d’experts afin de l’aider à élaborer sa stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, qui serait annoncée vers la fin de son mandat de quatre ans.

Pour élaborer cette stratégie nationale, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, souhaite mettre à profit l’expertise de ce comité consultatif, mais aussi le fruit de consultations publiques sur toute la question de la pauvreté.

On estime qu’environ trois millions de Canadiens, dont plus de 500 000 enfants, vivaient dans la pauvreté en 2014, et que 235 000 sont sans domicile fixe à un moment ou l’autre de l’année.

Disposant d’un mandat d’un an, le comité consultatif sera constitué d’universitaires, de gens d’affaires et de fournisseurs de services sociaux, mais aussi de citoyens qui ont vécu dans la pauvreté. Ce comité devra en fait «discuter et éprouver» les idées entendues lors des consultations publiques en ligne. Pour lancer cette consultation, le ministre Duclos avait présenté en octobre dernier son «document de discussion» pour une stratégie de réduction de la pauvreté.

La consultation en ligne sera complétée par des tables rondes avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, des organisations autochtones, des entreprises, des organismes communautaires, des experts du milieu universitaire et des Canadiens qui ont vécu dans la pauvreté, indique le ministre. Le gouvernement fédéral a aussi déjà demandé des études de cas dans «six collectivités canadiennes concernées par la pauvreté», dont Trois-Rivières, au Québec, et Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

«À titre d’universitaire qui s’est beaucoup penché sur la réduction de la pauvreté, j’ai été à même de constater les difficultés engendrées par le manque de vision du gouvernement fédéral», a expliqué lundi le ministre Duclos. «Le gouvernement fédéral doit d’abord déterminer comment il envisage la pauvreté — comment il la décrit, comment il mesurera les progrès réalisés, comment il entrevoit la collaboration avec les autres ordres de gouvernement afin de soutenir plus efficacement les familles dans le besoin, et les encourager à joindre la classe moyenne. Toutes choses qui n’existent pas actuellement», a-t-il soutenu.

Pauvreté et logement

La création prochaine du comité consultatif ministériel sur la pauvreté survient au moment où le gouvernement libéral de Justin Trudeau met la dernière main à sa stratégie nationale sur le logement, destinée à rendre le logement plus abordable et à réduire l’itinérance au pays. La stratégie nationale sur le logement est vue comme la pierre angulaire de la stratégie gouvernementale plus large de réduction de la pauvreté.

Cette stratégie sur le logement devrait être annoncée après le dépôt du prochain budget fédéral, qui pourrait quant à lui comprendre de nouvelles initiatives en matière d’infrastructures sociales, que le ministre Duclos trouvera très utiles pour réduire la pauvreté.

L’initiative fédérale en matière d’infrastructure sociale annoncée dans le budget de 2016 prévoit des investissements de 2,3 milliards $ sur deux ans, notamment pour la construction et la rénovation d’immeubles d’habitation à loyers modiques et de foyers pour personnes âgées, et pour la création de places en garderies subventionnées. Si les grandes villes ont déjà amorcé plusieurs projets, on ne peut pas en dire autant dans les régions.

Le Directeur parlementaire du budget a indiqué plus tôt ce mois-ci qu’Ottawa avait déjà alloué 427 millions $ pour 1889 projets d’infrastructure sociale, notamment la construction d’habitations et de centres de santé dans des communautés autochtones, ou encore la rénovation de centres communautaires et d’aires de loisir extérieures un peu partout au pays.

En vertu des ententes actuelles, le financement doit être acheminé aux villes par l’entremise des provinces et territoires, ce qui peut ralentir les initiatives locales. Or, le ministre Duclos a laissé entendre lundi que des changements à ce chapitre pourraient être annoncés dans le prochain budget, à la suite de suggestions des parties intéressées.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus