TORONTO — Santé Canada affirme qu’un examen de l’innocuité a montré un risque de brûlures graves lié à l’usage de certains analgésiques topiques en vente libre contenant du menthol.

Ces antidouleurs sont appliqués sur la peau et visent à aider à soulager les douleurs aux muscles et aux articulations. Ils se présentent dans une variété de formes, incluant des crèmes, des gels, des liquides et des timbres.

Santé Canada a reçu 21 signalements d’effets secondaires graves concernant certains analgésiques topiques contenant du menthol en diverses concentrations, soit en ingrédient unique ou en combinaison avec d’autres composantes.

Dans plusieurs cas, les produits ont été utilisés selon les indications, et ont eu pour effet l’apparition de brûlures, d’enflures graves et de cloques en l’espace de 24 à 48 heures après la première application.

Santé Canada a indiqué que les données disponibles ne permettaient pas de déterminer si le risque de brûlures graves était lié à une marque, à une formulation ou à une concentration de menthol particulières, ou à tout autre ingrédient que le menthol.

Les usagers de ces produits ayant subi des impacts cutanés importants tels que des enflures graves ou des cloques sont appelés à cesser d’utiliser le produit et à consulter immédiatement un professionnel de la santé.

L’examen de l’innocuité s’est aussi attardé à deux ingrédients, le salicylate de méthyle et la capsaïcine. Bien que des brûlures cutanées graves aient été signalées avec l’usage d’analgésiques topiques contenant ces ingrédients, l’examen n’a pas trouvé de preuve suffisante pour confirmer que ceux-ci présentent le même risque que le menthol.

Bien qu’une légère éruption cutanée ou une légère sensation de brûlure soient des effets secondaires connus, l’utilisation de ces produits n’est généralement pas censée causer de réactions plus graves comme des brûlures cutanées, de la douleur, des cloques ou d’autres graves lésions cutanées, a indiqué Santé Canada dans un avis de sécurité publié lundi.

Tout de même, l’étiquette ou l’emballage de certains analgésiques topiques en vente libre contenant du menthol portent déjà des mises en garde contre le risque de brûlures cutanées graves.

Dans les prochaines semaines, Santé Canada publiera une norme d’étiquetage actualisée afin de mieux informer les consommateurs au sujet du risque.

Les mises en garde conseilleront aux consommateurs de cesser d’utiliser ces produits et de consulter un médecin sur-le-champ s’ils présentent des réactions cutanées graves.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!