Un réseau bien structuré de trafic de cocaïne et de marijuana a été démantelé à la suite d’une douzaine de perquisitions simultanées à 6h00, mercredi matin, en Estrie.

Après une année d’enquête déclenchée par des informations du public, une cinquantaine de policiers ont investi deux entrepôts sur la rue Principale Ouest, à Magog, quatre résidences dans la même municipalité et une autre dans la municipalité voisine d’Austin, ainsi que cinq véhicules.

Cinq suspects ont été appréhendés, dont la présumée tête dirigeante du réseau, un homme de 57 ans ayant des antécédents multiples en matière de stupéfiants qui remontent aux années 1970, ainsi qu’une condamnation passée pour vol qualifié.

Un autre des suspects a également des antécédents étalés sur une quarantaine d’années, alors qu’un troisième a une condamnation pour complot en vue de faire le trafic de stupéfiants datant de 2003.

La rafle, qui a notamment permis de découvrir et démanteler une serre de production de cannabis, a aussi mené à la saisie de près de 55 000 $ en argent liquide, plus d’un kilo de cocaïne, un kilo de haschich, plus d’un demi-kilo de marijuana, deux armes de poing prohibées de calibre .22 et trois véhicules.

La drogue était destinée au marché local.

Selon la Régie de police de Memphrémagog, le réseau avait des liens étroits avec le crime organisé.

Quatre des cinq suspects devaient comparaître en après-midi au palais de justice de Sherbrooke, le cinquième faisant toujours l’objet d’interrogatoires. Ils devront faire face à une kyrielle d’accusations, dont trafic de stupéfiants, possession en vue d’en faire le trafic et complot en vue de faire le trafic.

Les policiers de Magog ont oeuvré avec le soutien des escouades régionales mixtes de l’Estrie et de Granby, de la Sûreté du Québec et de trois maîtres de chiens.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!