HALIFAX — Une grande partie de l’Atlantique était frappée jeudi par une autre pénible tempête hivernale qui a à nouveau entraîné la fermeture d’écoles et de bureaux gouvernementaux, en plus de bouleverser les déplacements.

Environnement Canada a diffusé une autre série d’avertissements météorologiques pour des secteurs du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve et-Labrador, de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse, qui devaient recevoir un mélange de neige et de pluie.

Le Nouveau-Brunswick était déjà sous le coup d’un avis de tempête hivernale: on y prévoyait des vents atteignant 80 kilomètres/heure et de 15 à 30 centimètres de neige, menant à une annulation des services de transport à Saint-Jean.

L’agence météorologique prévoyait des vents jusqu’à 70 kilomètres/heure et 25 centimètres de neige sur l’Île-du-Prince-Édouard, incitant la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à avertir les automobilistes de redoubler de prudence sur les routes où la visibilité était nulle.

Terre-Neuve-et-Labrador n’était pas en reste: un vilain mélange de pluie verglaçante et de neige était attendu dans l’Est, alors que le Labrador devait faire face à une tempête de neige qui pouvait laisser derrière elle des accumulations de 35 centimètres.

Des grands secteurs des Maritimes avaient été enneigés lundi par une tempête qui a laissé près de 80 centimètres de neige au centre du Nouveau-Brunswick — et 60 centimètres dans certaines parties de la Nouvelle-Écosse — avant de se rendre à Terre-Neuve.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!