GATINEAU, Qc — La cause de la mort des deux personnes retrouvées sans vie lundi dans le secteur Hull n’est pas de nature criminelle, a indiqué le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), mardi.

Le corps policier a affirmé qu’il en était venu à cette conclusion après l’analyse d’éléments prélevés sur la scène mis en parallèle avec les résultats obtenus lors des autopsies.

Cependant, la cause exacte des décès reste toujours à être établie. L’agente Andrée East, du SPVG, a expliqué que d’autres analyses plus poussées devront être effectuées en collaboration avec le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal.

Un appel logé à la centrale 911 avait mené la police dans un appartement de la rue Bégin lundi. C’est à cet endroit que les deux corps inanimés avaient été découverts.

Un garçon de trois ans se trouvait alors dans l’appartement. Il était en parfaite santé et a été pris en charge par les autorités compétentes. Il était l’enfant de l’une des personnes trouvées mortes.

Les deux personnes décédées sont un homme dans la trentaine et une femme dans la vingtaine. Elles étaient engagées dans une relation amoureuse, selon la police.

Les proches des deux défunts ont été contactées par les enquêteurs du SPVG. Cependant, la police a précisé que l’identité des personnes décédées ne serait pas révélée par respect pour les familles et pour leur permettre de vivre leur deuil dans l’intimité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!