Université de Moncton Université de Moncton

MONCTON, N.-B. — Deux autres courriels malveillants ciblant une étudiante de l’Université de Moncton ont été envoyés à d’autres étudiants et à des membres du personnel, tard mardi soir, portant le total à six courriels du même type.

L’université a indiqué par communiqué que les courriels avaient été transmis mardi à 22h18 et 23h45, puis éliminés par le service des technologies de l’information.

Ces courriels, dont certains présentent des photos d’une étudiante nue et des menaces à l’endroit de l’université, ont d’abord fait surface samedi.

La présidente de la Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton, Roxann Guerrette, a affirmé qu’environ 1000 étudiants et membres du personnel avaient reçu de tels courriels au cours de la fin de semaine.

Mme Guerrette a soutenu que les courriels semblaient être une forme de chantage ou auraient été motivés par un désir de vengeance à l’endroit d’une étudiante de l’université.

Dans l’un des courriels, l’expéditeur affirme résider au Maroc, mettant au défi de le retracer.

L’université a indiqué que les courriels provenaient d’un serveur en Europe, et a dit croire qu’il s’agissait d’une seule «source» utilisant plusieurs adresses de courriel.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a confirmé avoir questionné la victime et avoir identifié un suspect.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!