OTTAWA — Les Canadiens qui remplissent leur déclaration fiscale en ligne tout en vérifiant également sur le web leurs revenus auront bientôt plus de facilité à passer du site internet d’un ministère à l’autre.

Le gouvernement fédéral a relié deux services sécurisés en ligne pour simplifier les aléas entre les sites de l’Agence du revenu du Canada (ARC) et celui d’Emploi et Développement social Canada (EDSC).

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, en a fait l’annonce mardi.

Les Canadiens devraient être en mesure d’évaluer leurs revenus et de remplir les formulaires numériques nécessaires sans devoir s’enregistrer sur deux plateformes différentes, a dit le ministre.

L’ARC et EDSC tentent depuis un certain temps de rendre une plus grande partie de leurs services accessibles sur le web, partant de l’idée qu’il s’agit d’un élément essentiel pour pouvoir offrir des services à un prix raisonnable.

Le projet de relier les comptes des citoyens sur les deux plateformes distinctes est dans les cartons depuis mars 2015, soit avant que les libéraux de Justin Trudeau ne soient portés au pouvoir, selon ce qu’indiquent des documents obtenus par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

«Nous vivons dans une ère du numérique et les Canadiens s’attendent avec raison à des services qui sont simples et efficaces. C’est ce que nos deux ministères leur donnent», a fait valoir M. Duclos en point de presse.

Selon un rapport d’Emploi et Développement social Canada daté de juin 2015, 3,5 millions de comptes du site web l’ARC pouvaient, à cette période, être reliés aux services du ministère aujourd’hui dirigé par M. Duclos.

Le document mentionne que les coûts totaux entourant un tel projet s’élèvent à trois millions de dollars, et ce, même si la facture est partagée entre les deux ministères.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!