Getty Images La chasse aux Pokémon incite les joueurs à bouger davantage, selon une étude.

MONTRÉAL — Le populaire jeu Pokémon Go aide ses adeptes à augmenter le nombre de pas franchis quotidiennement, surtout quand il s’agit de jeunes adultes sédentaires ou qui souffrent d’embonpoint ou d’obésité, selon une étude présentée lors d’une rencontre scientifique de l’American Heart Association.

En étudiant le podomètre intégré au iPhone de 167 participants qui ont joué au jeu entre le 15 juin et le 31 juillet 2016, les chercheurs ont constaté que le nombre moyen de pas est passé de 5678 chaque jour avant le jeu à 7654 après, soit un bond de près de 2000 pas.

Les participants les moins actifs physiquement ou qui souffraient d’embonpoint ou d’obésité ajoutaient environ 3000 pas par jour.

Les participants étaient deux fois plus susceptibles de marcher 10 000 pas chaque jour après avoir adopté le jeu. Le pourcentage de jours pendant lesquels les participants franchissaient 10 000 pas est passé de 15,3 % avant le jeu à 27,5 % après.

L’auteure de l’étude, Hanzhang Xu, a rappelé que l’ajout de 3000 pas par jour peut réduire de 8 % le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Une étude de l’université Harvard publiée en décembre dans l’édition de Noël du prestigieux journal médical The BMJ concluait que Pokémon Go augmente le niveau d’activité physique des adultes qui s’y adonnent, mais que l’effet est temporaire et s’estompe rapidement au fil des semaines.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!