TC Media - Denis Germain Les patients étaient en attente pour des rendez-vous de dépistage ou de contrôle non urgents, par exemple pour une colonoscopie après 50 ans.

En attente d’une endoscopie à l’hôpital Charles-LeMoyne, 280 patients ont été effacés par erreur de la liste d’attente en novembre et décembre derniers.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Centre a confirmé à TC Media que l’erreur a été décelée lors d’un audit de qualité. «Dès que nous nous en sommes aperçus, nous avons rapidement corrigé la situation», précise la conseillère-cadre aux relations avec les médias, Martine Lesage.

Certains patients attendaient de passer l’examen médical depuis quelques semaines seulement alors que d’autres ont été oubliés pendant plus d’un an. Selon les chiffres fournis par le CISSS, il n’y a pas eu d’impact sur 111 des patients puisqu’ils étaient toujours dans le délai normal. Les 169 autres étaient considérés hors délai au moment où l’hôpital a constaté la situation.

«Il s’agit en réalité d’une erreur humaine liée à une manipulation électronique lors de l’annulation d’un rendez-vous, explique Martine Lesage. Au lieu de demeurer dans la liste d’attente du logiciel de prise de rendez-vous, les requêtes se retrouvaient comme dans un  »espace parallèle ». Elles n’étaient donc plus visibles pour que les rendez-vous soient replanifiés. Par contre, le patient demeurait dans le système.»

Les personnes touchées n’étaient pas des cas prioritaires. Ils ont toutefois été recontactés dès que la situation a été portée à l’attention du centre hospitalier.

«Selon ce qui était requis, certains d’entre eux ont pu passer leur examen rapidement et pour d’autres, les rendez-vous ont été planifiés selon la requête de leur médecin et dans le respect des critères cliniques de la liste d’attente», précise Mme Lesage.

Elle ajoute cependant que dans tous les cas, «il s’agit de patients en attente pour des rendez-vous de dépistage ou de contrôle non urgents».

Depuis la découverte de l’erreur, de la formation a été donnée au personnel concerné pour assurer la standardisation de la saisie de données.

«Nous offrons nos excuses aux personnes concernées, commente le directeur des services professionnels, le Dr Jean Rodrigue. C’est un incident malheureux qui a retenu toute notre attention. Dès que nous avons constaté l’erreur, les patients ont été contactés rapidement pour replanifier leur rendez-vous dans les meilleurs délais. Je peux vous assurer que nous déployons des processus rigoureux de contrôle pour éviter la répétition de ce type de situation.»

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!