Des dizaines d’étudiants en pharmacie de l’Université Laval et de l’Université de Montréal ont marché dans les rues du centre-ville  dimanche matin afin de demander un meilleur accès aux stages universitaires.

En raison des coupes qui ont affecté le milieu de la pharmacie communautaire, plusieurs pharmaciens ont choisi de ne plus superviser de stagiaires dans leurs établissements. Le nombre de stages disponibles a donc grandement diminué au cours des derniers mois.

Le quart de la formation en pharmacie est constitué de stages et tout retard a un grand impact sur la diplomation des étudiants.

Ceux-ci demandent donc au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et à la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, de négocier avec les associations de pharmaciens en milieu communautaire afin de résoudre leurs différends qui limitent l’accès aux stages.

 

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus