OTTAWA — Les allégations d’irrégularités dans la vente de cartes de membres attisent les tensions dans la course à la direction du Parti conservateur, alors que l’échéance pour enregistrer de nouveaux membres approche à grands pas.

L’aspirante-chef Lisa Raitt s’est à son tour impliquée dans la controverse, appelant le parti à en faire plus pour protéger l’intégrité du processus.

Les tricheurs devraient être exclus et leur campagne mise à l’amende, a affirmé lundi Mme Raitt dans la foulée d’une enquête interne ayant mené à l’expulsion de 1351 personnes de la liste de membres. Ces individus ne pourront pas voter pour choisir un successeur à Stephen Harper.

Le parti a dit avoir découvert que des cartes de membres avaient été achetées à partir de deux adresses IP et qu’elles n’avaient pas été payées par des membres individuels, ce qui va à l’encontre des règles du parti.

Le parti n’a pas pu déterminer quelle équipe de campagne serait à l’origine de ce stratagème puisque les cartes de membres ont été achetées de manière anonyme sur le site.

Le porte-parole du parti Cory Hann a affirmé que la formation politique poursuivait sa révision des listes pour s’assurer que les règles soient respectées.

«Les tricheurs et ceux qui enfreignent ainsi les règles découragent l’implication tant des membres de longue date que des nouveaux membres du parti. Cela enlève toute valeur à leurs engagements et corrompt le processus», a dit Mme Raitt par communiqué.

«Cela expose inutilement le Parti conservateur au ridicule, à des sanctions importantes d’Élections Canada et mine notre crédibilité auprès des Canadiens», a-t-elle ajouté.

Les aspirants-chefs ont jusqu’au 28 mars pour enrôler de nouveaux membres afin que ceux-ci puissent voter dans la course à la direction. Le parti compte présentement environ 100 000 membres, et approximativement 18 000 personnes sont devenues de nouveaux membres ou ont renouvelé leur carte échue depuis le début de la course à la direction l’an dernier.

Les meneurs présumés Maxime Bernier et Kevin O’Leary ont échangé des propos incisifs sur l’ajout de membres depuis la semaine dernière, lorsque l’équipe de campagne de M. O’Leary a évoqué publiquement des allégations de trucage.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus