VANCOUVER — Le Parti libéral de la Colombie-Britannique dit qu’il remboursera près de 93 000 $ après avoir retrouvé dans ses dossiers 43 contributions indirectes.

La nouvelle survient alors que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête déjà sur de possibles violations à la loi électorale de la province quant à des contributions indirectes et d’autres allégations liées au financement des partis politiques.

Un communiqué du parti indique que depuis le 3 mars, ses employés ont révisé les contributions faites aux libéraux depuis 2011, comme la loi électorale l’exige.

La déclaration transmise par le porte-parole Emile Scheffel indique que dans chacun des 43 cas, une carte de crédit personnelle avait été utilisée au nom d’une organisation et cet argent avait ensuite été remboursé par l’organisation — ce qui constitue une violation de la loi électorale.

Le communiqué, qui a été envoyé en fin de journée vendredi, affirme que les individus et les organisations impliqués ne savaient pas qu’ils contrevenaient à la loi.

Le parti dit avoir amélioré sa plateforme de paiement en ligne pour s’assurer de la véracité des informations collectées et aider les donateurs à mieux comprendre les règles.

Le directeur des élections de la Colombie-Britannique a annoncé plus tôt ce mois-ci qu’il avait remis son enquête sur des allégations similaires à la GRC pour s’assurer que des élections justes et équitables se déroulent le 9 mai prochain.

Trente individus auraient aussi contacté le parti pour leur faire part «d’erreurs administratives» dans lesquelles un donateur avait été inscrit comme étant un individu alors qu’il s’agissait en fait de leur employeur.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la province estime que plusieurs questions restent encore en suspens. Le parti voudrait entre autres que le Parti libéral publie les noms de donateurs fautifs.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!