Getty Images/iStockphoto

Dans son budget présenté mardi, le gouvernement du Québec a annoncé une baisse d’impôts générale de 270M$ à partir de l’année 2017. Mais combien cela représente-t-il pour le contribuable moyen?

La formule privilégiée par le gouvernement est d’augmenter le crédit d’impôt de base de 2327$ à 2382$. Cela signifie donc que toutes les personnes qui ont un revenu annuel au-dessus de 14 890$ économiseront 55$ par année à partir de 2017, soit un peu plus d’un dollar par semaine.

Les personnes qui ont un revenu entre 14 544$ et 14 890$, économiseront entre 0,01$ et 55$.

«Cette mesure s’inspire du rapport de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise, présidée par Luc Godbout», a expliqué le ministre des Finances, Carlos Leitão.

Remboursement de la contribution santé
Dans son plan budgétaire, le gouvernement a également annoncé qu’il abolissait rétroactivement la contribution santé pour l’année 2016. Seules les personnes ayant un revenu au-delà de 134 096$ paieront une taxe entre 0 et 1000$, dépendamment du revenu.

Utilisez notre outil interactif pour savoir combien vous recevrez à la suite de l’abolition de la contribution santé.

Cliquez ici si vous êtes sur mobile

Rappelons que lors de sa mise à jour économique, en octobre, le ministre des Finances avait déjà annoncé que la contribution santé serait éliminée à partir de 2017.

Il devançait ainsi d’un an l’abolition de cette taxe, qui avait été instaurée par le gouvernement libéral en 2010.

Si le montant a fluctué au gré des annonces budgétaires, une grande part des contribuables, soit ceux ayant un revenu entre 42 000$ et 130 000$, a payé 200$ par année depuis 2012 pour la contribution santé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!