Dave Chidley Dave Chidley / La Presse Canadienne

Une aveugle soutient que le gouvernement fédéral laisse tomber les personnes handicapées en interdisant au personnel du bureau des passeports de les aider à remplir leur formulaire de demande.

Rebecca Blaevoet, de Windsor, en Ontario, a appris l’existence de cette directive le mois dernier, lorsqu’elle a voulu renouveler son passeport. La dame a demandé au personnel de remplir pour elle le formulaire, à partir des informations qu’elle voulait donner oralement. On lui a cependant répondu que cela contreviendrait aux directives officielles — un fonctionnaire lui a même répondu en premier lieu que ça ne faisait pas partie de ses tâches.

On lui a alors proposé un formulaire en braille; or, Mme Blaevoet, complètement aveugle, aurait pu déchiffrer le formulaire en braille, mais elle n’aurait pas pu le remplir. De toute façon, on s’est ensuite aperçu au bureau des passeports qu’il n’y avait plus de ces formulaires en braille.

Le personnel de Passeport Canada lui a alors demandé de remplir le formulaire avec une «grille de rédaction», afin d’écrire elle-même sur chaque ligne, sous les yeux d’un fonctionnaire. Selon Mme Blaevoet, cette solution ne serait pas utile pour les personnes handicapées qui ne peuvent tenir un stylo, ou celles qui ne savent écrire qu’avec un clavier.

Mme Blaevoet a déposé une plainte officielle, estimant que cette directive démontre de façon éloquente l’échec des initiatives pour accommoder les personnes handicapées.

Au gouvernement, on explique que c’est par mesure de sécurité que le personnel n’a pas le droit de remplir un formulaire pour autrui. On indique par ailleurs que les personnes qui souffrent d’un handicap visuel peuvent toujours demander à un proche de remplir leur formulaire. Les personnes qui disposent d’un ordinateur peuvent aussi procéder avec un formulaire accessible aux personnes présentant un handicap, indique-t-on. Service Canada admet cependant qu’il n’existe pas de tels terminaux accessibles aux personnes handicapées dans les bureaux de passeports.

Mme Blaevoet soutient que personne au bureau des passeports ne lui a pas parlé de ce formulaire en ligne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!