THE CANADIAN PRESS Sarah Fontaine

WINNIPEG — La soeur d’une adolescente du Manitoba ayant été à l’avant-plan de la question des femmes et des filles autochtones assassinées ou disparues manque à son tour à l’appel.

Sa famille croit que sa disparition trouve sa source dans les tragédies vécues par la jeune femme.

Sarah Fontaine, âgée de 16 ans, a perdu son père, une soeur et un cousin au cours des dernières années.

Elle est la soeur cadette de Tina Fontaine, l’adolescente de 15 ans dont le corps a été retrouvé enveloppé dans un sac dans la rivière Rouge, le 17 août 2014.

Sarah Fontaine est tombée enceinte après la mort de Tina, et résidait dans une maison dans la région de Winnipeg avec son enfant, a indiqué sa grand-tante, Thelma Favel, qui a pris soin des filles depuis leur plus jeune âge. Elle suivait une thérapie depuis environ un an.

La GRC a signalé la disparition de l’adolescente la semaine dernière.

«Tina et (Sarah) étaient tout simplement inséparables. Elles étaient toujours ensemble, et puis lorsqu’elle a perdu Tina, elle a eu l’impression d’avoir tout perdu», a confié Mme Favel, lundi, à La Presse canadienne.

Mme Favel a indiqué que Sarah s’était en fait rendue chez sa grand-tante en voiture la semaine dernière.

«Elle voulait revenir à la maison, mais elle n’était pas prête», a-t-elle confié, disant que l’aide psychologique reçue n’avait pas été suffisante.

Mme Favel a dit avoir appelé la police, et Sarah et sa fille ont été amenées dans de nouveaux domiciles distincts dans la région de Winnipeg.

Lundi, la grand-tante a appris que Sarah était disparue de nouveau.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!